7 septembre 2014

Après 46 ans de travaux de restauration des fresques datant du XVII siècle sont de nouveau visibles à Souzdal

Sur le site Parlons d'Orthodoxie :



Des fresques peintes par le grand iconographe Gouri Nikitine dans le monastère de la Transfiguration du Sauveur, à Souzdal, ont été remises à neuf. La superficie de ces peintures murales est de 600 mètres carrés. Il a fallu quarante six ans de travaux pour les remettre à neuf. 

Gouri Nikitine (1620-1691) est considéré comme l'un des plus éminents iconographes russes au même titre qu'André Roublev et Théophane le Grec. 


Nikitine possédait le secret des coloris naturels. Nous lui devons les fresque de la basilique de la Trinité à Kostroma ainsi que de l'église Élie le Prophète à Yaroslavl.

Les fresque de Souzdal sont l'une des dernières œuvres de cet artiste. Ces peintures ont été achevées en 1689, deux avant qu'il ne décède. Plusieurs nouvelles couches de peintures ont été portées sur les murs du monastère pendant la période du XVIII au XX siècle. Personne n'a pris soin de ces murs pendant la période soviétique. 

C'est en 1968 que les travaux de restauration commencèrent. Ils connurent de nombreuses interruptions et atermoiements. Ce n'est qu'en 2013-2014 que Vladimir Sarabianov expert responsable du Ministère de la culture, que l'on a pu mener les travaux à bien.

Il fut établi qu'au cours du temps les restaurateurs successifs avaient à plusieurs reprises changé les personnages initiaux des saints. Il fut avéré que Nikitine n'avait jamais doré les auréoles des personnages, il se servait d'une peinture ocre dorée. 

Svetlana Melnikova, directeur des musées de Souzdal, estime que ces fresques seront désormais l'une des œuvres les plus remarquables de la région de Vladimir. 

Itar- Tass Traduction "PO".


Aucun commentaire:

Publier un commentaire